Please select a page template in page properties.

Témoin de l’Histoire

Le monde de Pascal Kummer (34 ans), ce sont les pièces de monnaie. Numismate passionné, il conseille profanes, investisseurs et collectionneurs. Pour vendre et acheter de vieilles pièces de monnaie, il fait appel à ses connaissances étendues en matière d’histoire et de marché.

La plupart des pièces de monnaie qui se retrouvent sur le comptoir de Pascal Kummer proviennent d’héritages. «Des collections restent dans les tiroirs des dizaines d’années avant d’être découvertes et vendues», raconte le numismate de Berne. Il gère avec son père une boutique de pièces de monnaie dans le bâtiment de la BCBE de la place Fédérale.
 

De réelles surprises

Ceux qui font estimer des pièces ou des collections entières nourrissent beaucoup d’espoirs. «Tous aimeraient toucher le jackpot», soupire Pascal Kummer. Pourtant, les surprises ne sont pas rares: «Nos estimations dépassent souvent leurs attentes, ou alors on découvre que le trésor de famille… vaut des clopinettes.»

Pour vérifier l’authenticité d’une pièce de monnaie, le numismate compte avant tout sur sa longue expérience. «Je sais comment une pièce a été frappée, je connais sa teinte, son poids.» Grâce à un spectromètre, il mesure le contenu en or. Les fausses pièces en circulation sont peu nombreuses, il n’en rencontre qu’une par an en moyenne, surtout des roubles russes. En cas de doute, Pascal Kummer les envoie en Russie, car «ces faux sont si bien réalisés qu’il n’y a que là-bas qu’ils puissent être identifiés».
 

  • Au départ, Pascal Kummer a appris le métier de monteur-électricien. Aujourd’hui, il tient une boutique de pièces de monnaies aux côtés de son père.

  • Outre des pièces de monnaie, vous trouvez également toutes sortes de pièces rares en argent à la boutique située dans le bâtiment de la BCBE de la place Fédérale.

  • La plupart des pièces de monnaie qui se retrouvent sur le comptoir proviennent d’héritages.


De père en fils

Enfant déjà, Pascal Kummer a été gagné par le virus de la numismatique, le métier de son père. «J’ai ça dans le sang, en quelque sorte», lâche-t-il dans un éclat de rire. Cette année, il est devenu père pour la deuxième fois. Compte-t-il transmettre cette passion à ses enfants? On peut le parier quand on voit son regard s’allumer devant un 8 ducats, une pièce bernoise extrêmement rare mise aux enchères en ligne pour 40’000 francs. «Il n’en reste que trois exemplaires», tient à préciser Pascal Kummer. Toutes les autres ont été fondues à l’arrivée de Napoléon en 1798-1799, pour être transformées en francs français. «Quelle joie immense de tenir dans ma main ce témoin de l’Histoire!»

Conseils d’un professionnel

  1. Faites estimer vos pièces de monnaie par plusieurs numismates. Les prix avancés par les experts peuvent fortement varier d’un spécialiste à un autre.
  2. Ne nettoyez jamais d’anciennes pièces de monnaie! Les rayures provoquées par le nettoyage diminuent la valeur de la pièce. Laissez la patine.
  3. Toute pièce ancienne n’a pas nécessairement de la valeur! Les plus recherchées sont les pièces des XIIIe et XIVe siècles et celles de l’époque romaine.
  4. Il n’existe pas de formation de numismatique, mais on peut l’apprendre. Les personnes intéressées peuvent acquérir de l’expérience en devenant collectionneurs et en suivant des stages. Les membres de l’Association des numismates professionnels suisses sont de bon conseil.

Portrait de Pascal Kummer

Pascal Kummerexerce depuis 13 ans comme numismate. Depuis qu’il a terminé son apprentissage de monteur électricien, il travaille à 40% dans la boutique de son père, dont il reprendra la gérance à la fin de cette année. Même si le commerce de pièces de monnaie est ancré dans l’Histoire, il est en phase avec son temps: en plus de vendre et d’acheter des pièces dans la boutique, Pascal Kummer organise des enchères en ligne. La pièce la plus chère qu’il ait jamais tenue dans les mains est un rouble russe en platine d’une valeur approximative de 120’000 francs.

Agenda

Manifestations de la BCBE

Remarque: en raison du coronavirus, il se peut que des manifestations soient annulées ou reportées selon l’évolution de la situation. Vous trouverez les informations à jour et les formulaires d’inscription sur: bcbe.ch/manifestations

Séances d’information de la BCBE consacrées à la planification de la retraite

le 29 octobre, centre d’exploitation de la BCBE, Berne-Liebefeld
le 3 novembre, Hotel Hirschen, Langnau i. E.
le 11 novembre, BCBE, Berne, Place Fédérale

Rendez-vous Bundesplatz: Planet Hope

du 16 octobre au 21 novembre 2020
rendezvousbundesplatz.ch

Santarun à Berne

le 27 novembre, à 19h30
santarunbern.ch

Séminaires de la BCBE

Vue d’ensemble des séminaires organisés aux différents ateliers de la BCBE: bcbe.ch/atelier